Le salon 2011

Le prochain salon a eu lieu au au Chateau de la Fresnaye du

13 avril au 08 mai 2011.

 

Il a fait l'objet d'une thématique facultative pour les artistes:

Départ du blanc, envol du noir... Dans cette danse, le rouge existe...

 

 

L'invité d'honneur de ce salon était Jean-Marc GAUDIN-JOYEUX, artiste peintre.

"Huehueteotl " Jean-Marc GAUDIN-JOYEUX , Copyright

Au commencement était la Lumière... De cette Lumière naquit la Couleur... Et la Couleur engendra la Forme...

 

Jean-Marc Gaudin-Joyeux naît en terre de Seine, non loin des anciens moulins des côteaux d'Issy. Dès son plus jeune âge, il s’ouvre aux secrets des couleurs, qui engendre l’essence de ses formes, en observant ses parents créer des compositions d’art floral. Il comprend ainsi que fleurs, couleurs et fragrances rythment la gamme des émotions humaines, des deuils comme des naissances, et il en vient tout naturellement à s’exprimer au moyen des lumineux coloris des encres et des transparences de l’aquarelle.

 

Mais, toujours, l’obsession de la couleur le guide vers la recherche de la plus grande pureté des teintes. En mêlant intimement les résines de copal et de mélèze appliquées en glacis, il obtient une transparence qui magnifie les pigments. C’est avec cette technique, maintenant arrivée à maturité, que l’artiste-voyageur invite l’imaginaire à pénétrer dans l’énigmatique univers des déitées précolombiennes, au sein d’une cosmogonie encore palpable de nos jours. 

 

L’artiste, par ses tableaux, a su créer une osmose entre ses propres racines culturelles et les modes de représentation si particuliers de la culture mexicaine. Dans ce passage du miroir, il jongle alternativement de la forme à la transfiguration quasi-abstraite de ses visions.

 

Ainsi, les dieux polymorphes de Jean-Marc Gaudin-Joyeux se confondent avec plumes et fleurs, plantes et double-animaux nahuales, conducteurs de l’âme, tandis que les maelströms de couleurs provoquent le saisissement, ce voyage initiatique de l’esprit vers les mers originelles de la vie.

 

Aline Hémond

Anthropologue, historienne de l'art (Université de Paris VIII)

Auteure de l'ouvrage : Peindre la révolte. Esthétique et résistance culturelle au Mexique (CNRS Editions), co-auteure  de : L’image au Mexique (L'Harmattan) et de : 1000 petits chef-d'oeuvres du Mexique (Somogy Éditions d'Art)